... et à faire lire autant de fois qu'il le faudra à tous ceux qui descendent dans la rue pour répendre leur étroitesse du coeur et leur bêtise du cerveau. Car la sortie de ce court texte d'Antoine Dole raisonne tout particulièrement en ce moment, parce que c'est fort et juste, parce que c'est une urgence, parce que ça fait réfléchir, il faut partager A copier 100 fois.

268057_10151337135668151_546904974_n

A copier 100 fois, Antoine Dole, mini-romans Sarbacane, janvier 2013

 Dans ce mini roman au grand souffle, Antoine Dole raconte ce que c'est que d'avoir treize ans et de se sentir différent. Arriver à s'accepter alors que l'on ne trouve pas sa place, mettre des mots sur ses maux, contrer les coups des mecs de sa classe et ne pas se sentir soutenu à la maison. Introspection au coeur de l'adolescence, au coeur de la souffrance, au coeur d'un cri.

"Alors pourquoi j'ai si peur que tu saches la vérité? Pourquoi je peux pas te regarder et te dire que ouais papa, ton fils est pédé, que c'est plus dur pour toi que pour moi, qu'on s'aime et que tout ira bien, comme dans les histoires que tu me racontais avant."

"Ca sert à rien tu vois, ces choses qu'on dit cent fois, quand c'est rien que des mensonges, quand c'est pas vraiment soi. Ma vie je veux pas la vivre comme ça à recopier des mots qui me font mal tout le temps quand je peux pas dire les seuls qui me soulageraient, à pas être heureux, pas être moi juste pour que des gens comme Vincent et les autres acceptent enfin de me laisser tranquille. J'ai qu'une vie, moi, j'en ai pas cent."