Premier opus de Marion Brunet en plein dans le mille pour ce roman brûlant d'actualité au coeur d'une banale famille homoparentale.

couv_frangine

Frangine, Marion Brunet, Exprim' chez Sarbacane, mars 2013

 Joachim fait son entrée en terminale mais cette année, il y a un changement : Pauline sa frangine débarque en seconde et leur famille va faire parler. Ils sont tous les deux nés par procréation médicale assistée et ont deux mamans. Alors que ça n'a jamais été un problème pour lui, il va vivre au travers de sa soeur les moqueries et l'intolérance. 

" Un monstre qui te terrifiait, en haut d'une dune. On avait planté la tente plus bas, sur la plage. T'avais quoi? Trois ans? Le monstre était noir et bougeait dans tous les sens. Alors Maline t'a prise par la main et elle t'a guidée vers le monstre. Vous avez marché longtemps parce que tu avais de petites jambes et tu glissais dans le sable. Quand vous êtes arrivées en haut de la dune, elle a ramassé un sac-poubelle à demi ensablé et agité par le vent. Elle te l'a montré en disant : Tu vois, ce n'est pas un monstre. Les monstres, ça n'existe pas. Pour redescendre la dune, elle t'a portée sur ses épaules."

 Un sujet en plein dans l'actu insufflé de beaucoup d'amour et d'humanisme. L'amour est omniprésent tout au long du roman, celui primitif d'abord du frère pour sa soeur, celui originel du couple (établi des mamans ou naissant pour les ados) et le viscéral, celui des parents pour les enfants au-delà des préjugés, des vides juridiques et de la bêtise humaine. Marion Brunet donne une voix à ceux qu'on entend pas dans un style frais qui coule tout seul. 

LOGO_EXPRIM